mardi 3 novembre 2009

La stratégie du rabatteur

Si pour Forrester, nous entrons dans l'ère de la "colonisation sociale" j'aurais tendance à aborder ce sujet de manière plus pragmatique.

Dans beaucoup de pays où le salaire fonctionne sur un principe de commissions, % sur les transactions apportées... en particulier dans les zones émergentes, en tant que touriste tentant de sentir l'air du temps et humer cet atmosphère si particulier de ces pays non desservis pas le réseau Francilien, on rencontre des autochtones toujours prompts à vous aborder pour vous engager à regarder la devanture de la vitrine, vous inviter à rentrer dans l'échoppe, vous expliquer qu'ici "on sert moins cher que gratuit". 

Ce sont les rabatteurs. Ils sont là pour identifier, qualifier et canaliser toutes cibles commerciales potentielles.

Selon les pays, c'est bien évidemment fait avec plus ou moins de finesse. Certains pratiquent le spam avec allégresse, usant parfois de méthode proche du "phishing". Certains s'y mettent à plusieurs pour vous conduire tranquillement d'un quartier à l'autre. D'autres enfin usent de la conversation polie et agréable qui vous amène tout doucement à rapprocher vos goûts et envies du produit qui pourra les satisfaire. 

Encore une fois, on n'invente pas grand chose de nouveau en matière de commerce, si ce n'est le support.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire