lundi 7 décembre 2009

Tourisme : problème de valeur

Le problème de définir ce qui a de la valeur se pose avec acuité pour le secteur du Tourisme.

C'est vrai qu'on trouve de tout sur Internet. C'est vrai qu'il n'y a pas besoin d'une Agence de voyages pour réserver un "vol sec", voire même un hôtel conseillé par un ami ou faisant l'unanimité sur un site de recommandations. Mais quand il s'agit d'une destination non maîtrisée, un pays un peu particulier, le souhait de faire de l'itinérant…, il semble préférable de s'appuyer sur des gens de métiers.

Alors quelle valeur pour l'agent de voyages ? Certainement dans sa capacité à gérer toute la chaîne de bout en bout, à déterminer ce qui peut coller au profil du client qui est assis en face du bureau, à faire profiter de sa propre expérience, ou celle de ses collègues (pour peu qu'ils puissent échanger ce genre d'infos entre eux, mais c'est un autre problème…).

Mais une fois le devis établi, une fois que les horaires, les compagnies aériennes, les hôtels…etc. sont nommés et identifiés, qu'est-ce qui empêche le prospect (qui ne comprend rien à cette notion de valeur) d'aller sur Internet pour faire lui-même ses commandes, et éventuellement économiser quelques centaines d'euros sur ce qui lui a été proposé (au prix de ses heures passées à faire lui-même les réservations) ?

Faire payer le devis avant toutes recherches (déductible de la commande ferme) ? Pourquoi pas ? Mais comment est-ce que je décide que je vais dans telle agence plutôt que telle autre ? Bouche à oreille ? Proximité relationnelle ? Communauté ?

Annoter les points du globe où on a fait partir des clients (Google Maps). Favoriser le témoignage de  ses clients et raconter des histoires de voyages que l'on a commercialisés pour démontrer l'expertise (Facebook, Blog, Photos, Vidéos…)...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire