mardi 5 janvier 2010

tendances 2010 du Marketing, bravo Manu

Emmanuel Vivier (Vanksen) nous livre quelques éléments de réflexions sur sa vision du marketing tendances 2010. Et c'est plutôt bien vu. Donc, je vous invite à aller lire l'article complet sur le site de Culture buzz. C'est un exercice que j'apprécie et qu'il m'arrive de pratiquer (je ne sais pas pourquoi, c'est plutôt vers juillet que ça me prend moi) qui consiste à reprendre un grand nombre des sources ou informations qui nous ont marquées et de les mettre en perspective avec une démarche mi-analytique, mi-systémique, mi-intuitive (oui, je sais trois mi...) car en la matière, il faut aussi sentir un peu l'air du temps. On apprend autant en regardant les gens manipuler des ordinateurs ou des téléphones qu'en lisant des études bourrées de chiffres.

Je constate avec beaucoup de plaisir que Manu sait où il va et comprend pas mal de choses :

- la montée toujours en puissance de Facebook,

- l'aternative Youtube à la TV,

- le nécessaire sérieux à renforcer de la part des développeurs de ces plates-formes (roadmap)

- la professionnalisation d'un certain nombre d'acteurs de ce media dit alternatif

- la quasi impossibilité pour les agences traditionnelles de comprendre et de fonctionner selon ces nouveaux modes (héhéhé...)

- la résistance au changement, le manque de compétence... dans les entreprises : "Comment comptent-elles échanger avec leurs clients quand la plupart des
sites 2.0 sont tout simplement bloqués dans la majorité des grandes
entreprises ! On en arrive à une situation paradoxale où les marques
sont plus lentes et moins bien équipées qu’un simple internaute !
" Et ça c'est un sujet sur lequel ce n'est pas faute de vous avoir prévenu depuis un bon bout de temps.

- la montée en puissance des agences digitales sur les mécaniques offline (c'est plus facile d'apprendre dans ce sens)

- malgré ces incompétences tant internes qu'en agences, la poursuite de la montée en puissance des budgets online par rapport au offline ou aux medias traditionnels avec tout le problème de modèle économique que cela peut poser

- la montée en puissance des offres et des besoins en matière de monitoring et de veille de réputation

- avec l'Iphone, le mobile fait enfin son entrée sur le marché, géolocalisation et réalité virtuelle en plus, mais dans la continuité de ce qui se passe sur internet via ordinateur, le m-commerce sera social (donc interactif, et pas simplement réceptacle à messages promotionnels)

Bref, une bien belle synthèse. Encore faudra-t-il qu'elle puisse être lue par des responsables de marques ou produits... Une bien belle année qui s'annonce. Pour certains.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire