mardi 14 septembre 2010

Skype, c'est la longue traîne


Skype Je sais pas si j'ai vraiment besoin de commenter plus longuement cet extrait de mail reçu ce jour de la part de mon ami Skype qui m'explique que d'accord je lui ai acheté des crédits de téléphone il y a quelques temps, d'accord c'est plutôt bien pour leur tréso, car les crédits je les paye avant de les consommer, donc que ça leur permet de faire une tréso substantielle leur permettant d'acheter de leur côté des crédits en gros (en masse quoi, c'est pas en gros ils achètent des crédits)... mais bon qui m'explique aussi que d'un autre côté ça doit être compliqué pour lui de conserver les traces de qui a fait un dépôt quand et à quoi il a le droit. Peut-être que l'espace disque sur le serveur de la compta est super plein et que tous les 180 jours s'il n'y a pas eu de mouvements, il faut faire le ménage ?  

Finalement, l'économie de la longue traîne c'est quand même pas très compliqué ! Bande de voleurs, ouais !  



samedi 11 septembre 2010

This person has protected their tweets.

Là, va falloir m'expliquer si c'est moi qui ai loupé un truc, ou si on est encore dans la logique du léger parfum de régression dont je parlais il y a peu... 

Je suis un grand Fan de Ioudgine. Pas à dire, cette fille écrit divinement bien. C'est drôle, c'est enlevé, ça fait du bien aux zygomatiques de ta tête... n'en jetons plus ! Donc, je me suis dit "mon garçon" (oui, il y a des fois où je m'interpelle moi-même ainsi, très paternaliste), si cette fille twitte aussi drôle qu'elle blogue, ça va peut-être égayer ma timeline... 

Ni une, ni deux, ni... je clique sur le gros bouton Twitter bien visible sur son site et là j'arrive sur sa page de twitts où je peux découvrir ses petits messages, ses replys. 


Capture d’écran 2010-09-11 à 00.33.13
 

Ah, oui, mais je ne suis pas connecté à mon compte Twitter, donc pour la follower, faut d'abord que je me connecte (là, avec tous les verbages geek que j'ai utilisé, j'ai dû en larguer quelques uns). Donc, pour ceux qui suivent... Je me connecte et reviens sur la page. Hé hé hé, je vais la follower la Ioudgine, tu vas voir, comment ça va être bon dans la timeline... 

Et là, c'est l'horreur ! Je tombe sur ça : 


Capture d’écran 2010-09-11 à 00.32.51
Donc, je résume. En bref, et pour la faire courte : si je suis pas connecté à mon compte Twitter, je peux consulter les twitts de la Ioudgine, voire m'abonner à son flux RSS. Tandis que si je suis connecté, et ben makash oualou, il faut que je fasse une demande en followage, et là ça devient sérieux. Genre, je suis obligé de me déclarer officiellement. 

En même temps, si les Twitts sont protected, comment ça se fait-il donc que je puisse lire les twitts dès lors que je ne suis pas connecté à Twitter. Donc, je repose la question (pour vous éviter un renvoi à voir supra, l'interrogation préliminaire ) : "c'est moi qui ai loupé un truc, ou si on est encore dans la logique du léger parfum de régression dont je parlais il y a peu..." 



jeudi 9 septembre 2010

Ces internautes ne comprennent vraiment rien...

Corsairfly-facebook C'est quand même pas compliqué. Chez Corsairfly, on vous met en place une Page sur Facebook où on vous organise des opérations via la section Evénements. Donc, comme précisé sur le Wall : "




‎>> PARTICIPANTS AU CONCOURS << VEUILLEZ ECRIRE DANS L'EVENEMENT ET UNIQUEMENT DANS L'EVENEMENT !!"  



... en majuscule pour bien vous faire comprendre que si vous continuez comme ça, ça va mal aller. Non mais, des fois ! 

On sait que c'est plus simple pour tout le monde d'écrire sur le Wall, mais nous on a décidé que c'était dans la section Evénements. Bande de boulets ! 



Puis d'ailleurs, tant qu'on y est, on sait qu'on est sur Facebook et que vous pouvez entrer en relation simplement avec nous, puisqu'écrire sur un Wall, c'est tellement simple que même une grand-mère amputée des 10 doigts qu'elle aurait eu gelés à la suite d'une ascension du Mont Blanc qu'aurait mal finie, et ben, elle pourrait le faire. Mais on n'est pas là pour discuter avec les gens qui auraient des questions concernant notre métier, donc comme précisé en bas à gauche, ceux qui auraient "des questions et remarques concernant une réservation ou un vol trouverons (ndlr : non, je n'ai pas fait de faute en mettant un s à trouverons puisque j'ai fait un pommeC/pommeV direct depuis la source) une réponse au 0820 042 042 ou sur www.corsairfly.com

J'te jure... j'suis dég... des fois, ça te donnerait presque pas envie de monter des opés tellement les mecs y comprennent rien ! Abusé, j'te dis... ça s'fait trop pas ! 



Social MEDIA, et si on n'y allait pas ?

Cette question m'est venue à l'esprit en commençant la lecture de cet article de MC Beuth (http://blog.lefigaro.fr/medias/2010/09/singapore-airlines-veut-le-sil.html) ... Depuis quelques temps, je suis un peu plus éloigné de ce microcosme des Medias sociaux, des stratégies de marketing communautaire ...etc. étant beaucoup plus accaparé par des problématiques d'organisation et de direction de projets SI.


Bref, finalement la Terre tourne bien par ailleurs. Les entreprises fonctionnent. Il y a des gars qui tracent des routes, d'autres qui conduisent des camions, qui vendent de la viande, qui se retrouvent à Rungis, qui se font référencer dans les grandes entreprises, qui déroulent leur liste de phoning...etc. Les chaines de TV arrivent toujours à vendre des espaces en masse par des approches bourrage de mou qui satisfont tant les vendeurs, que les acheteurs, que les spectateurs (puisqu'il en reste toujours autant). Bon an mal an, tout le monde est content, même si de temps en temps quelques initiatives marginales laissent penser que tout le système traditionnel va s'écrouler au profit de nouvelles manières de fonctionner. Et comme en France, on a la culture du Grand Soir, tous les consultants se précipitent sur leur clavier pour expliquer à la terre entière, qui se limite toutefois à leurs quelques lecteurs, que le Big Bang est proche et que si vous ne les écoutez pas et ne les missionnez pas, et ben ils vous auront bien prévenus. Et tant pis pour vous.


Je ne dis pas que rien ne bouge. Mais à mon avis il n'y aura pas de grand soir de la Pub. Toutes les organisations humaines avancent à leur rythme. Je ne suis même pas certain qu'il s'agisse d'une phase de transition.


Alors, pour en revenir à ma question, finalement, est-ce si important pour une marque d'être présente sur les Medias sociaux ? Est-ce que c'est vraiment nécessaire et impératif de développer de la présence sur ces services en lignes faits pour les gens ? Est-ce que de simplement écouter pour éventuellement sentir le pouls de son marché ne peut suffire à son "bonheur" ? Est-ce qu'un bon dispositif de veille, à partir du moment où il est en mesure d'impacter les décisions d'actions stratégiques visant à s'améliorer, cela ne suffit pas ?


Une stratégie de Medias sociaux, ce peut-être simplement que les gens sachent qu'ils seront globalement entendus, sans avoir à se faire bourrer le mou avec des opérations toutes plus insipides et inutiles les unes que les autres qui donnent globalement plus une impression de noyer le poisson pour ne pas affronter les vraies questions ?  


A mon avis, il y a beaucoup d'exagération. D'autant que plus profondément, quand bien même il pourrait être intéressant pour quelques entreprises de participer, le fait de devoir passer d'une logique de gestion d'événements à une logique de flux est tellement lourde de sens pour l'organisation qu'il va falloir du temps pour que les entreprises de longue date muent. La participation sur les Social Media est avant tout un problème d'organisation qui ne peut se limiter à quelques opérations, voire au mieux à la nomination d'un Community Manager. 


Donc élargir votre capacité à connaître votre marché, d'accord ! Parce que Google est mon ami, parce qu'il n'y a jamais eu autant d'informations disponibles, là sous votre main, gratuitement. Vous impliquer, beaucoup moins... 



dimanche 5 septembre 2010

Les 2 règles absolues du professionnel

J'ai bien réfléchi... les 2 règles absolues du professionnel sont celles-ci : 

- Itinéraire d'un enfant gâté, lorsque Richard Anconina apprend à ne jamais avoir l'air d'être surpris. N'ayez jamais l'air d'être surpris. 

- Les aventuriers de l'arche perdue, lorsque Harrison Ford est confronté à un mec qui à l'air vachement plus fort que lui, qui n'arrête pas de gesticuler dans tous les sens, à faires moulinets avec ses deux sabres. Il prend son pistolet à la ceinture, il vise, il abat. Pas une longue tirade ("qu'est-ce t'as, tu veux te battre ?"), pas un mot. Juste une action. Simple, clair, net et précis. Ne vous dispersez pas, ne brassez pas du vent. Agissez. 



vendredi 3 septembre 2010

Etre prévenant

Bon allez, c'est pas le tout de faire des posts sponsos (mais c'est pour ma bonne cause), revenons à des choses futiles. 

 S'il est un principe qu'il faut respecter pour ceux qui veulent se lancer dans des dispositifs ou des organisations marketing s'appuyant sur les réseaux sociaux, c'est bien celui d'être prévenant. 

Si les entreprises pensaient leur engagement client selon cette logique, elles tomberaient un peu moins souvent dans les opérations pré-fabriquées, sans âme, sans enjeux, sans humanité. 



Edenred vous simplifie la vie



L’annonce a été faite le 8 juin dernier ! A un mois de sa cotation en bourse, Accor Services, leader mondial des titres de services prépayés s’est séparé de la branche Hôtellerie du groupe Accor pour devenir Edenred, une entreprise leader, engagée, pionnière et internationale ! 


EDEN RED CORPO HD-RVB  Alors Edenred, finalement, c'est quoi ? Et bien, on connaît tous plus ou moins puisque ce sont les tickets restau pour une grande part de l'activité. Mais pas seulement... 



En fait, les produits se déclinent en 2 grandes familles : 





- des avantages aux salariés et aux citoyens, liés à l’alimentation (Ticket Restaurant®, Ticket Alimentation®) ou à la qualité de vie (Ticket CESU®, Ticket Childcare Vouchers®...)



- des solutions de performance : gestion des frais professionnels (Ticket Car®...), produits de stimulation et de récompense (Ticket Compliments®, Ticket Kadéos®...) et nouveaux produits électroniques prépayés.



Pour appuyer cette communication de lancement, Edenred a développé un dispositif complet a été mis en oeuvre. 



Pour le lancement au mois de juin dernier, il y a eu tout d'abord le "teasing" puis le "reveal". une phase teasing du 4 au 7 juin, suivie d’une phase reveal dès le 8 juin, date de mise à feu, reposant sur un événement ayant lieu simultanément dans l’ensemble des pays. En un jour, le 4 juin 2010, 40 boules rouges gonflables de 10 m de haut ont fait donc leur apparition dans les quartiers d’affaires et de forte affluence sur les 5 continents. Véritable attraction pour la population présente sur les lieux, ces boules rouges ont eu pour objectif d’interpeller et de créer une forte visibilité jusqu’à la révélation le 8 juin. 



En France, c’est sur l’Esplanade de la Défense que l’évènement s’est déroulé.





Ensuite, une campagne institutionnelle Coporate off et online a renforcé le discours, appuyé par ailleurs par une campagne de buzz, dont votre serviteur fait partie.