mercredi 23 mars 2011

Facebook, soyez une Page

Les dernières évolutions proposées au niveau de la gestion des Pages Facebook consistent en particulier à pouvoir être connecté sur Facebook et naviguer en tant que Page. 


Lorsque vous basculez dans ce mode, vous pouvez aller visiter d'autres Pages que vous pouvez "aimer" (oui, je sais le sens du mot aimer sur Facebook...), ce qui a pour effet d'afficher au niveau de votre Page que vous avez un intérêt pour la Page que vous venez d'aimer. C'est par ailleurs le moyen de se faire un système de veille sur ces Pages qui constituent dès lors le flux de votre Facebook sous votre identité de Page. Enfin, c'est surtout la possibilité désormais de pouvoir publier sur le mur de cette Page, avec l'avatar de votre Page. 


Vous pouvez en voir un exemple sur cette Page consacrée à Pierre Desproges où je suis allé me ballader avec mon identité de Page Les Aphoristes et publier quelques commentaires directement sur le mur. Votre Page devient ainsi directement visible des autres amateurs de la Page où vous êtes allé commenter, et recruter ainsi de nouveaux amateurs (quelque part, à la racine latine d'amateur, il y a le verbe aimer...). 


C'est une bonne manière (et à moindre frais) de pouvoir aller se faire identifier et connaître auprès de lecteurs de Pages qui peuvent avoir un rapport avec votre propre Page. Là est bien évidemment la recette d'une prospection ciblée. N'aller se déclarer que sur des Pages qui ont un rapport avec la vôtre. A défaut, en allant publier n'importe où, vous risquez de récupérer n'importe qui ou de pire, de vous faire identifier comme "spammeur" de mur quand il ne s'agirait pas de troll à wall. 


Bon, ensuite, il faut arriver à ne pas s'emmêler les pinceaux entre toutes ces identités, en particulier lorsqu'on est administrateur de plusieurs Pages... 


Il y a fort à parier que le prochain étage de la fusée sera de permettre, en tant que Page, de pouvoir aller directement publier sur les murs des personnes qui sont "fans" de votre Page. Encore que là-dessus, Facebbok va probablement avancer à tout petit pas pour ne pas brusquer les choses. En même temps, l'effet bénéfique d'une telle évolution sera de rationnaliser le fait d'aimer une Page. Si en "aimant" une Page je lui donne le droit de m'interpeller, à n'en pas douter, de nombreux utilisateurs seront plus vigilants envers les Pages qu'ils aiment actuellement, bien trop souvent au détour d'un clic presque incontrôlé. 


 



lundi 21 mars 2011

5 ans...

21 mars 2011, Twitter a 5 ans. A peine plus vieux que ma dernière fille, plus jeune que mes deux aînés. Un an de plus d'activités que notre cher Président, ou que beaucoup d'autres hommes politiques. 


Impressionnant en 5 ans le poids qu'a pu prendre ce service permettant de diffuser des messages limités à 140 caractères. Enfin, initialement. Il est vrai qu'avec la possibilité de transmettre une URL, ce sont plus des références d'index qui sont bien souvent transmises, ce qui en fait un service d'informations porteur de beaucoup plus de sens que l'on ne peut en donner avec 140 caractères. 


Tout le monde devrait s'arrêter 5 minutes pour se demander ce qui s'est passé depuis 5 ans et ce que l'on a fait de ce peu de temps passé...