vendredi 6 avril 2012

La guerre des étoiles


L'organisation réseau en étoiles est un contre-sens au fonctionnement en réseau, au sens propre. Si le terme réseau peut rassurer et donner l'impression que l'on est dans l'ère du temps, le problème vient de l'organisation de ce réseau. "En étoiles". Cela signifie que vous êtes au centre de multiples contacts et que vous dialoguez avec chacun d'eux en mode direct (en "one to one"). Ce n'est ni plus ni moins que l'approche traditionnelle (sauce 1.0) de la gestion de la relation avec les parties prenantes (en français c'est moche ; en anglais on parle de Stakeholders). 

C'est un contre-sens car vous présupposez que vos interlocuteurs ne se connaissent pas et que c'est par votre canal que les échanges ou la circulation d'informations va s'opérer. Vous vous voyez comme centre de partage alors que vous n'êtes qu'une résistance, donc vous participez à la création de tension. Vos interlocuteurs se connaissent sûrement. Si ils sont en relation avec vous pour un même sujet, c'est qu'ils ont de affinités, des points communs. Nul doute qu'ils sont plus proches d'être à 2 doigts d'être en relation qu'à 6 (six degrees - on est tous, au plus, à 6 intermédiaires d'être en relation avec quelqu'un). 

C'est un contre-sens risqué même puisque vous ne pouvez pas savoir, lorsque deux personnes de votre réseau en étoile sont en relation sans que vous le sachiez, quelle est la teneur de leurs échanges. Vous n'êtes plus au centre, vous êtes potentiellement à l'écart. 

Passer d'un mode de fonctionnement en étoiles à un mode de fonctionnement en réseau est un challenge difficile car il remet en cause votre culture de fonctionnement, votre approche des relations et  de la création de valeur. Il faut l'aborder progressivement, mais il faut l'aborder autrement vous n'êtes pas à l'abri que le fonctionnement en réseau ouvert soit initié par un autre qui bénéficiera des fruits de cette position, ou par les membres du réseau eux-mêmes, vous court-circuitant au passage - je vous rappelle que vous êtes une résistance. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire