samedi 13 avril 2013

10% des réseaux collaboratifs sont des succès - Alors ?


Gartner communique sur les résultats d'une étude (Gartner Says the Vast Majority of Social Collaboration Initiatives Fail Due to Lack of Purpose) qui montre que 10% des initiatives en matière de réseau collaboratif au sein des entreprises sont considérées comme des succès. "Provide and Pray" Approach Has Just a 10 Percent Success Rate"

"Provide and pray", je trouve l'expression excellente. Je pense qu'on peut même la pousser un peu et évoquer une stratégie de "roulette russe" tant l'effet boomerang sur le fonctionnement et l'implication des équipes peut parfois aller jusqu'à se retourner contre.

J'évoquais ce point dans cette note Community Manager : Coaching de communauté ? : "(...)La gestion de communautés fait encore partie des sujets que les stratèges digitaux ont ré-inventé en faisant croire à tout le monde que c'était propre au digital. Or, il se trouve quand même que l'animation de communauté est presque aussi ancienne que l'Humanité.(...) ce nest certainement pas en mettant en oeuvre une solution de réseau social (qu'elle soit interne ou externe) et en formant les gens à l'utiliser techniquement, que l'on va résoudre le problème." Je reprenais également ce point dans cette note Le chaînon manquant du Social Media

Bien entendu, l'approche qui considère que la fonction peut conditionner l'usage est importante. Mais elle est importante dans une phase de maturation. Une fois que le pli est pris, que les usages sont là et qu'on peut les optimiser pour gagner en productivité.

On se demande pourquoi les entreprises ne regorgent pas de romanciers, poètes, écrivains... puisque tout le monde dispose de Word qui facilite l'écriture !

Avant de chercher à mettre en place une solution "technico-magique" qui va générer l'action, il faut (on ne le répètera jamais assez) savoir ce que l'on veut faire, les objectifs que l'on veut atteindre. En fonction de cette ambition, il est important de connaître le chemin à parcourir. Si vous ne connaissez pas le niveau de maturité des équipes et des collaborateurs en ce qui concerne le fonctionnement collaboratif, le partage d'informations, la contribution, la co-contribution...Etc. Comment voulez-vous être en mesure d'identifier l'effort qui sera à développer pour accompagner ce changement ?

C'est dans ce cadre que nous avons défini chez Astrolab Communication, une offre "Collaborative Starter" qui permet de rapidement définir une cartographie des Communautés souhaitées par la base et l'engagement de chacun à s'impliquer.

La bonne nouvelle, c'est que ce type de méthode peut également se réaliser une fois que le projet (technique) collaboratif est lancé et se réaliser, de manière globale ou appliquée à une Communauté particulière (Community Re-booster).

Notre approche (fortement inspirée de la méthode de l'investigation appréciative) consiste à nous appuyer sur le potentiel d'intelligence collective pour définir une vision commune et une organisation, au lieu de partir d'un pré-supposé mélangeant trop souvent fantasme, ambition et aveuglement à regarder la réalité en face.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire