mardi 25 mars 2014

Entreprise 2.0 - Communautés de pratiques - Groupes de Formations

De nombreux collaborateurs effectuent des formations chaque année. Il arrive parfois que des formations récurrentes soient mises en place au fil des ans pour assurer à l'entreprise que des collaborateurs disposent de la même assise de connaissances. Ces formations s'inscrivent en général d'ailleurs dans des cursus ayant pour objectif le développement des compétences. 

Comment capitaliser sur l'existence d'un réseau social ou réseau collaboratif au sein de l'entreprise par rapport à ce sujet de la formation ? 

Pour chaque thème de formation , il faut créer un espace dédié, qui sera plutôt en mode privé. Autrement dit, l'existence du groupe sera identifiable au travers du moteur de recherches des communautés existantes, mais le collaborateur devra demander au(x) responsable(s) l'autorisation d'accéder à ce type de groupe. 

Cela signifie que chaque groupe doit être sous la responsabilité d'un administrateur qui validera ou non l'accès au groupe aux collaborateurs qui le demandent. La condition normale pour pouvoir accéder à ce groupe est d'avoir suivi la formation en question justement. Pour le cas des collaborateurs ne remplissant pas la condition (n'a pas suivi la formation), c'est une opportunité d'en discuter avec lui. Il est à noter que le rôle d'administrateur ne relève pas forcément de la même personne que celle qui jouera le rôle d'animateur. 

On trouve ainsi au sein de ce groupe un ensemble de collaborateurs qui ont comme point commun d'avoir suivi le même module de formation. 

Il s'agit maintenant d'animer ce groupe. Il est assez rare que les collaborateurs soient spontanément actifs au sein de tels groupes. Il va falloir les activer. C'est en quelque sorte la dimension de suivi "post-formation" qui n'est finalement jamais mise en oeuvre qui peut trouver là une voie de réalisation. L'animateur de ce groupe sera donc une personne ayant une bonne connaissance de la thématique concernée par la formation. On peut d'ailleurs envisager à ce niveau l'implication d'un intervenant ou consultant externe, spécialiste du sujet. L'animateur devra ainsi solliciter les membres au travers de notes d'actualités ou d'études (travail de veille), mais également de questions plus ouvertes du type : "Lors de la formation, il a été question de telle pratique. Quels sont ceux parmi vous qui ont utilisé cette pratique ? Faites-nous part des améliorations constatées, des points de difficultés…Etc." Cela permet ainsi aux membres de partager concrètement la mise en application de sujets vus pendant la formation. L'animateur pourra également aller questionner / interroger directement les membres par rapport à leurs pratiques et les accompagner à "spontanément" partager cela avec les autres membres. Il est difficile pour cette étape de résister à la solution pratique de rédiger "à la place de". C'est plus rapide, certes, mais l'intermédiation ainsi créée d'écrire pour partager ce qu'un autre membre a vécu ne travaille pas à permettre aux autres membres de s'impliquer eux-aussi. 

En fonction du niveau d'implications des membres, l'animateur pourra enfin "challenger" ses membres et donner un caractère un peu plus ludique à la participation et à l'échange. 

Du côté de l'entreprise (niveau macro du réseau social interne), les membres peuvent être "physiquement" identifiés comme appartenant à  tel ou tel groupe en rapport avec un sujet de formation. La technique des badges associés au profil est une possibilité de réponse. Cela a pour effet de valoriser les expertises et de créer autant de relais qui peuvent inciter les autres collaborateurs à s'interroger sur leurs besoins en formation. 


Ces groupes présentent l'avantage de développer le sentiment d'appartenance et sans aller jusqu'à une logique de Promotion, on a tout de même là un levier important de cohésion et d'identification, donc d'engagement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire